Research interest

– Youth, life course and social emotions (anger, hope, loneliness) / Jeunes, parcours de vie et émotions sociales (colère, espoir, solitude)
– Intergenerational relationships in contemporary societies / Relations entre générations dans les sociétés contemporaines
– International and intra-national comparisons / Comparaisons internationales et infranationales
– Mixed methods: statistics, interviews, ethnography / Méthodes mixtes : statistiques, entretiens, ethnographie

Why is there so much anger today against the « system »? What are the revolts and hopes shared by the younger generations worldwide? Are we increasingly alone? These are just some of the questions I raise in my research. To answer them, I’m developing a comparative sociology of life courses from an international perspective, with an increasing focus on social emotions (revolt, loneliness, hopes) and their modes of politicization.

Pourquoi tant de colère aujourd’hui contre le « système » ? Quels sont les révoltes et les espoirs partagés par les jeunes générations au niveau global ? Sommes-nous de plus en plus seuls ? Telles sont quelques-unes des questions que je soulève dans mes recherches. Pour y répondre, je développe une sociologie comparative des parcours de vie dans une perspective internationale, en portant une attention particulière sur les émotions sociales (révolte, solitude, espoirs) et leurs modes de politisation. 

Main ongoing research / Recherches en cours

Today, this perspective is reflected in three main lines of research:

« Youth, Revolts and Hopes : an International Comparison » / « Jeunesse, révoltes et espoirs »
My latest research focuses on anger, silence and resistance in the life courses of young adults, based on a comparative study conducted in Montreal, Santiago de Chile, Hong Kong, Paris and Madrid (funded by the Canada research Chair Program). In this research, I am interested in collectivized anger in the form of youth social movements, but also in the individual, quieter revolts that can erupt within the life courses themselves, without the possibility of collective expression. To date, this research has mainly led to publications on youth social movements of recent years, in particular on the rise of a global discourse of generational injustice (International Sociology), on student protests (Compare), or on the use of slogans in social movement research (Social Movement Studies). Other publications are in preparation. This research is currently being pursued through a collective travelling study of youth revolt and hope in Quebec and Ontario (see here an article in CBC News or an audio on Radio Canada), funded by the SSHRC Insight Program.

Ma dernière recherche porte sur la colère, le silence et la résistance dans les parcours de vie des jeunes adultes, à partir d’une étude comparative menée à Montréal, Santiago du Chili, Hong Kong, Paris et Madrid (financée par le Programme des chaires de recherche du Canada). Dans cette recherche, je m’intéresse à la colère collectivisée sous forme de mouvements sociaux de jeunes, mais aussi aux révoltes individuelles, plus silencieuses, qui peuvent éclore au sein même des parcours de vie, sans possibilité d’expression collective. A ce jour, ces recherches ont principalement donné lieu à des publications sur les mouvements sociaux de jeunes de ces dernières années, en particulier sur la montée d’un discours global d’injustice générationnelle (International Sociology), sur les mouvements sociaux étudiants (Compare), ou sur l’utilisation des slogans dans la recherche sur les mouvements sociaux (Social Movement Studies). D’autres publications sont en préparation. Cette recherche se poursuit actuellement par une étude itinérante collective sur la révolte et l’espoir des jeunes au Québec et en Ontario (voir ici un article dans CBC News ou un audio sur Radio Canada), financée par le programme Insight du CRSH.

« Loneliness Throughout Life Course » / « Solitudes au fil de la vie »
At the same time, I am conducting research on the experiences of loneliness throughout the ages of life: my goal is to reveal different faces of loneliness, often socially invisible. In particular, I am trying to understand the current development of youth loneliness, as well as the relationships between solitude and digital bonds. This line of research has given rise to several articles, including one on the loneliness experienced by young people during the pandemic (International Journal of Adolescence and Youth), and another on the sociology of loneliness (Sociologie et sociétés), as well as a summary in the book 50 questions de sociologie.

Parallèlement, je mène des recherches sur les expériences de solitude à travers les âges de la vie : mon objectif est de révéler les différents visages de la solitude, souvent invisibles socialement. En particulier, j’essaie de comprendre l‘augmentation actuelle de la solitude juvénile, ainsi que les relations entre la solitude et les liens numériques. Cet axe de recherche a donné lieu à plusieurs articles, dont un sur la solitude des jeunes pendant la pandémie (International Journal of Adolescence and Youth), un autre sur la sociologie de la solitude (Sociologie et sociétés), ainsi qu’une synthèse dans l’ouvrage 50 questions de sociologie.

 « Youth and Mental Health » / « Jeunes et santé mentale »

Finally, I’m coordinating a collective research project on mental health problems among young people, to gain a better understanding of the social trials associated with them, the relationship to care and forms of access to mental health resources in different social environments (funded by the SSHRC Partnership Engage Grant). This research is taking place in the Quebec context, and has given rise to a number of articles, including one on the relationship to diagnosis and care trajectories in mental health (Reflets), one on intervention issues in mental health (Revue du CREMIS). In the same vein, I have coordinated a research project on Becoming an adult during a pandemic, the exploratory results of which were published in the Revue du CREMIS, in order to better understand why young adults were so strongly affected by the pandemic.

Enfin, je coordonne une recherche collective sur la question de la santé mentale chez les jeunes, dans le but de mieux comprendre les principales épreuves sociales qui lui sont associées, et les différentes trajectoires d’accès aux soins en fonction des différents milieux sociaux (financée par le Programme Engagement partenarial du CRSH). Cette recherche s’inscrit dans le contexte québécois et a donné lieu à plusieurs articles, dont un sur le rapport au diagnostic et les trajectoires de soins en santé mentale (Reflets), et un autre sur les enjeux de l’intervention en santé mentale (Revue du CREMIS). Dans la même perspective, j’ai coordonné un projet de recherche sur le thème Devenir adulte pendant une pandémie, dont les résultats exploratoires ont été publiés dans la Revue du CREMIS, afin de mieux comprendre pourquoi les jeunes adultes ont été si fortement touchés par la pandémie.

Revenir en haut de page